Participation de la société Linkki – Wundermail apporte aux marques une audience ultra-affinitaire grâce au big data et plusieurs newsletters thématiques.

Participation de la société Linkki – Wundermail apporte aux marques une audience ultra-affinitaire grâce au big data et plusieurs newsletters thématiques.

Site web : http://linkki.fr

1 – Quel problème essayez-vous de résoudre ?

Comment « dé-ringardiser » l’usage de l’email et le sortir de son rôle actuel, souvent limité à la promotion au sein des marques ?

L’arrivée des réseaux sociaux il y a quelques années, couplée aux nombreux spams reçus quotidiennement, ont totalement ringardisé l’usage de l’email par les marques qui le cantonnent à la partie promotionnelle.

Pourtant l’email est un outil de marketing direct puissant, permettant de créer un lien à long terme : pourquoi le limiter à l’acquisition ?

 

2 – En quoi consiste votre solution ?

Linkki est l’éditeur de Wundermail, spécialiste de la newsletter thématique et du native advertising.

Actuellement, nous éditons deux newsletters sur la gastronomie avec plus de 35% d’ouverture en moyenne (supérieure à la moyenne du secteur qui est de 18%), grâce à notre technologie de collecte et d’analyse de données : Wundr.

Cette technologie de collecte “userfriendly” se déclenche uniquement lorsque les personnes sont sur le point de quitter un site internet, ce qui garantit une collecte de qualité. Aussi, le travail d’analyse de données grâce au “machine learning” nous permet de parfaitement catégoriser les emails collectés pour leur envoyer demain nos newsletters les plus affinitaires.

 

3 – A combien estimez-vous la taille de votre marché ?

Selon une étude Enders Analysis pour Yahoo! les dépenses publicitaires sur le « native advertising » en Europe pourraient être multipliées par trois d’ici à 2020 pour atteindre 13,2 milliards d’euros, contre 5,2 milliards d’euros en 2015.

Dans cinq ans, ce format pourrait représenter 52 % des dépenses publicitaires sur la publicité ­« display » (version en ligne de la publicité classique), contre environ 35 % actuellement.

L’écrasante majorité de ses dépenses ira vers les supports tel que Facebook, Twitter… Mais si on pense que l’email peut capter 10% du marché du native adversiting, le marché ciblé reste supérieur à 1 milliard uniquement en Europe.

 

4 – Quels sont vos concurrents ?

Le marché de la newsletter thématique n’est pas “jeune” mais il a connu un renouveau, notamment grâce au succès de MyLittleParis (racheté par Aufeminin.com en 2013) qui a entraîné l’émergence de nouveaux acteurs comme Gustave&Rosalie par exemple. Une concurrence directe vient aussi des sites éditant leur propre newsletter comme Marmiton ou 750g pour l’univers culinaire.

Le support 100% « newsletter » est également concurrent, même si inexistant sur l’environnement « food » ; ils sont présents sur d’autres thématiques comme l’art (Artips) ou la culture (Curaterz).

Plus largement, tous les acteurs du native advertising et certains médias sont des concurrents car la dépense média des marques n’est pas exponentielle.

 

5 – En quoi vous différenciez-vous de vos concurrents ?

Le marché de la newsletter thématique n’est pas “jeune” mais il a connu un renouveau, notamment grâce au succès de MyLittleParis (racheté par Aufeminin.com en 2013) qui a entraîné l’émergence de nouveaux acteurs comme Gustave&Rosalie par exemple. Une concurrence directe vient aussi des sites éditant leur propre newsletter comme Marmiton ou 750g pour l’univers culinaire.

Le support 100% « newsletter » est également concurrent, même si inexistant sur l’environnement « food » ; ils sont présents sur d’autres thématiques comme l’art (Artips) ou la culture (Curaterz).

Plus largement, tous les acteurs du native advertising et certains médias sont des concurrents car la dépense média des marques n’est pas exponentielle.

 

6 – Quel est votre modèle économique ?

Nous proposons deux types d’opérations :

E-mail partenaire : les newsletters Wundermail peuvent être “sponsorisées” par des marques pour quelques milliers d’euros : la publicité devient le contenu. C’est ce qu’on appelle du native advertising: après avoir construit l’audience, nous nous lançons ce trimestre dans la commercialisation de ce modèle.

Marque blanche : l’expertise et l’expérience de Wundermail en création de newsletter et de contenu au service des marques. Nous éditons et délivrons des newsletters pour animer les communautés de marques partenaires.

 

7 – Présentation de l’équipe

3 co-fondateurs aux parcours complémentaires :

Adrien Faure – sales manager

Auditeur Ernst&Young, Analyste financier Amundi & McDonald’s France.

Sup de Co Reims

Adrien s’occupe de l’évangélisation : faire installer Wundr sur de nombreux sites et commercialiser de Wundermail.

Alexandre Pourchoux – content manager

Marketing manager PayPlug & cofondateur Neovira (exit) & marketing manager Regioneo

Sup de Pub

Alexandre s’occupe du contenu et du développement de l’audience de Wundermail.

Jean-Tristan Chanègue – product owner

Efficience Digital April, Marketing Manager SanteVet & AllMyApps, cofondateur et COO de Regioneo

INSA & HEC

Jean-Tristan s’occupe du développement de Wundr et de la mise en place de l’architecture serveur pour stocker les millions d’événements.

 

8 – Quels sont vos besoins actuels ?

Nous avons déjà construit un produit : Wundr qui collecte des milliers d’emails et Wundermail qui compte plus de 50 newsletters envoyées.

Nous lançons actuellement la commercialisation et souhaitons accélérer en élargissant le réseau de Wundr, pour augmenter de manière significative notre nombre d’abonnés et aller au delà de l’univers gastronomique, comme la mode, la beauté, le sport… Pour toucher tous les annonceurs !

Pour accélérer notre rythme de développement nous avons besoin de recruter deux personnes, un profil “éditeur” pour nous aider sur la partie contenu et ouvrir de nouvelles thématiques, et un profil commercial pour la monétisassions des emails partenaires et de la marque blanche de Wundermail.

 

Restez branché sur la Startup Academy en vous abonnant directement par email

Pas de commentaires encore

Poster un commentaire